AMWAY 06

Pourquoi des compléments alimentaires ?

 

La meilleure manière de faire comprendre l'intérêt des compléments alimentaires passe trés certainement par des voix ou des personnages qui par leur réputation et leurs expériences arriveront en quelques phrases à faire comprendre le "mécanisme" et l'importance d'une supplémentation, aussi avons nous décider de laisser la parole à l'éminent Professeur Luc_Montagnier à l'origine de nombreuses découvertes (dont le terrible virus du Sida en 1978) et dont chacun d'entres nous a entendu parler.

 

  voir l'image en taille réelle

 

"Dis moi ce que tu manges je te dirais qui tu es"

 

 

Le lecteur objectera: « Mais pourquoi prendre des pilules puisqu'une alimentation équilibrée, riche en fruits et légumes frais nous apporte vitamines et minéraux antioxydants ? »

Une étude française d'envergure lancée par nos collègues Alain Favier et Serge Hercberg, connues sous le nom de "Suvimax" a cherché à déterminer le rôle d'une complémentation en vitamines et minéraux antioxydants sur la réduction du risque de cancers et de maladies cardiovasculaires.

Quelque 14.000 personnes ont été suivies pendant 8 annèes, la moitié  de ces personnes a reçu, en pilules, des vitamines et antioxydants à dose nutritionnelle: vitamines C et E, bêtacarotène, zinc et sélénium, l'autre moitié a reçu des placebos.

 

Le dépouillement des résultats, qui n'est pas encore totalement publié, a montré des différences particulièrement intéressantes entre les deux groupes…

Très vite les Pouvoirs Publics ont transcrit ces résultats en traduisant: «Mangez davantage de fruits et légumes, au moins 5 par jour »

 

alors que l'étude portait sur une comparaison faite avec des gélules d'antioxydants synthétiques...

En ce qui concerne les fruits et légumes, un grand "bémol" doit être ajouté: si frais, ils sont effectivement riches en vitamines antioxydantes, ils perdent beaucoup du fait d'une conservation prolongée (en chambre réfrigérée), du fait aussi que tous les arbres fruitiers sont maintenant traités un nombre incalculable de fois par des pesticides et que donc, sous l'effet de ce passage au "karcher", la plante synthétise moins d'antioxydants, que ce soit un arbre fruitier ou un légume;

En outre, la teneur en minéraux utiles peut fortement varier suivant le degré de fertilisation de la terre où elle a poussé.

 

Et l'on a la preuve que les pesticides augmentent les risques dans biens des pathologies, il est donc difficile de donner à l'aveuglette des conseils d'alimentation et la seule solution rationnelle serait que chaque personne passe régulièrement, dans des centres spécialisés, des tests évaluant son stress oxydant, son profil redox, et qu'ensuite le médecin prescripteur puisse le corriger par des conseils de changement d'alimentation ou la prise de pilules.....

 

Extraits tiré de son livre "Les combats de la vie, mieux que guérir, prévenir" aux éditions JC Lattès (février 2008).

 

 

 

"La santé est une récompense accordée à ceux qui ont le courage de fuir la médecine, quand le coeur est heureux, le médecin est absent..."



28/11/2010
1 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 29 autres membres